Les origines du Kebab

 

Le kebab est une expression qui était utilisée pour désigner de la viande marinée. Dans la majorité des cas, il s’agit de la viande de mouton ou d’agneau qui est grillée sur une broche tournante. De nombreuses personnes la considèrent comme une préparation qui est d’origine turque. Il faut noter que les équivalences sont assez nombreuses dans toute la méditerranée. Ces équivalences sont entre autres le gryos, et le shawarma. 

En France, le kebab possède la forme d’un sandwich. Le tout est servi dans un pain avec quelques crudités. Elle peut aussi s’accompagner de frite et de sauce.

 

Les multiples origines de ce repas. 

La version sandwich du kebab est certainement celle que vous connaissez. En effet, c’est une version moderne de ce repas. C’est un mets qui aurait été importé depuis l’Empire ottoman par les Grecs autour des années 20. C’est le point de vue du géographe de l’alimentation Pierre Raffard. C’est pour cela que dans plusieurs régions de la France, l’appellation diffère. Surtout en ile de France.  En Turquie, on le retrouve sous la forme sandwich, mais aussi accompagnée de pain. Le beurre fondu ou la sauce tomate agrémente comme il se doit le gout du plat. Il s'agit de l’iskender.

 

Le kebab comme plat nomade.

Il y a de forte chance qu’il est été développé par le peuple turc nomade qui vivait en Asie centrale. Le kebab est un repas qu’on peut qualifier de grand voyageur. Dans de nombreux pays, on consomme le kebab et ces dérivés. Au nombre de ces pays figure la France, le Mexique, l’Italie, le Brésil, et la Grèce. Dans certains de ces pays, vous avez la possibilité de déguster un kebab sucré. S’il est tant diversifier, c’est qu’il s’est adapté aux cultures des communautés dans lesquelles il s’est retrouvé. Le type de pain avec lequel on le consomme, les épices utilisées et les sauces qui l’accompagnent diffèrent d’un pays à un autre.